Mangez-vous des aliments qui contribuent à l’inflammation?

De l’extérieur, on peut avoir l’impression que le « régime anti-inflammatoire » est le nouveau sans gluten. Tout ce qui peut nous aider à vivre nos journées sans être ralenti par le ballonnement, le brouillard cérébral ou la douleur chronique vaut la peine d’être essayer, non?

Comme toute nouvelle tendance, on parle beaucoup d’inflammation, mais beaucoup moins d’informations sur comment et pourquoi nous devrions la minimiser. Nous aimerions donc aller un peu plus loin.

L’inflammation se produit essentiellement lorsque nos corps super intelligents sont alourdis par des doses quotidiennes de snacks transformés, un stress autodestructeur et des substances toxiques allant de l’alcool à la pollution. Plutôt que de lutter uniquement contre les infections ou les toxines qui s’y infiltrent, nos corps deviennent confus, se retournent contre eux-même et organisent une attaque puissante contre la peau, les articulations, la thyroïde et les muscles, etc.

Ces batailles internes détruisent le tissu cellulaire et, en un mot, nous vieillissent. Ils se manifestent par des affections physiques telles que la maladie cœliaque, l’arthrite, les maladies de la thyroïde, les maladies auto-immunes , etc , dans lesquelles le corps déclenche une réaction inflammatoire. De plus en plus de preuves montrent que l’inflammation se manifeste également dans les troubles mentaux, notamment la dépression et la schizophrénie.

Il s’agit là de résultats extrêmement effrayants résultant de quelque chose d’apparemment innocent comme une pause-beigne. Mais l’alimentation n’est pas la seule responsable. Le stress, le manque d’exercices et l’exposition aux toxines sont aussi des facteurs d’inflammation.

Les douleurs apparaissent souvent comme des inconforts quotidiens que beaucoup de gens se dépêchent de couvrir d’analgésiques afin de traverser la journée, la semaine ou même le mois, mais ne font rien pour guérir les racines de la douleur.

Prendre soin d’un corps qui souffre d’inflammation signifie un engagement envers une délicieuse alimentation à base de plantes, le rejet de tout ce qui est faux et transformé, un amour pour votre intestin et un amour pour vous-même.

Le résultat ne permettra pas seulement d’éliminer la douleur physique et la confusion mentale engendrées par un système interne déréglé; il ouvrira également la voie à une nouvelle ère de digestion rapide, d’énergie abondante, de calme et de peau éclatante.

Ce qui est étonnant, c’est que l’incroyable impact d’un régime et d’un mode de vie visant à réduire l’inflammation peut ne prendre que quelques semaines. En fonction de l’état de votre système, il peut prendre un mois ou plus, mais l’engagement en vaut la peine et chaque étape du processus est plus agréable.

Vous trouverez ci-dessous six étapes facile à faire et qui demande surtout de la discipline . 

1. Manger une alimentation à base de plantes pleine de fruits et de légumes frais, de noix et de graines. Rejetez le pain préparé et dégustez des légumes-racines cuits au four ou cuits à la vapeur, tels que des patates douces et des betteraves. Évitez tous les aliments transformés, y compris les viandes transformées, les produits laitiers et le sucre.

2. Les probiotiques ont le pouvoir de corriger les déséquilibres dans le microbiome, le groupe de milliards de microorganismes vivant dans notre système digestif, capable de déclencher ou de calmer l’inflammation. Les probiotiques, sous forme de gélules, de kéfirs et de kombuchas, ajoutent de bonnes bactéries à votre intestin.

3. Consommer des graisses saines provenant de l’huile de coco, de l’huile d’olive pressée à froid, des noix et des avocats. Manger les bons types de graisses est essentiel pour suivre un régime anti-inflammatoire en vous gardant rassasié et satisfait.

4. Évitez le sucre et les glucides transformés comme la peste. Cela peut sembler extrême, mais ces substances provoquent une dépendance et vous entraîne sur un chemin de fringales. Si vous vous en tenez à un régime alimentaire complet, vos envies seront inversées, de sorte que vous n’attraperez plus ce biscuit de 15 heures et que vous grignoterez des fruits et des légumes frais. Le résultat? Un processus digestif calme et paisible.

5. Augmentez vos choix anti-inflammatoires en ajoutant des herbes et des suppléments. Les herbes telles que le curcuma, l’ail, le gingembre ont des propriétés cicatrisantes qui neutralisent les conséquences dangereuses de l’inflammation et soulagent les entrailles mécontentes. Les suppléments comme la griffe du diable, le mangoustan et le chardon-Marie ont un impact similaire. Ce sont d’excellentes ressources à exploiter lorsque vous vous sentez lourd ou que vous avez mal.

6. Baignez-vous dans des pensées positives, compatissantes et aimantes. Un esprit en proie au stress, à la haine de soi et aux débats internes contribue directement à l’inflammation.