Si on devait donner une priorité sur les causes de mortalité des abeilles, la toute première, c'est les pesticides

S’il n’y a plus d’abeilles sur Terre, que deviendra l’homme ? Une question qui va bien au-delà de la simple baisse de la production de miel. Le contenu de nos assiettes dépend pourtant bien de la production de notre agriculture, elle-même liée au travail de pollinisation des abeilles. Sauvages ou domestiques, les abeilles pollinisent plus de 80% de l’environnement végétal, fécondant ainsi fleurs, fruits, légumes.

Actuellement les colonies d’abeilles se déciment à une vitesse incroyable un peu partout dans le monde. Une telle extinction entraîne une perturbation irréversible de l’équilibre écologique et par voie de conséquence l’extinction de la race humaine et de toutes les espèces vivantes habitant la terre. Pesticides, OGM, émissions électromagnétiques, changements climatiques, l’homme et la nature semblent travailler de concert afin de garantir la disparition totale des abeilles sur terre.

Albert Einstein n’était pas dans l’erreur. Selon lui, les hommes ne tiendraient même pas quatre années si les abeilles venaient à disparaître. Le sauvetage des abeilles est une entreprise aussi importante que la lutte contre le réchauffement climatique.

L'utilisation croissante des produits chimiques dans l'agriculture comme les fongicides, les herbicides et les insecticides s'avèrent 1000 fois plus toxiques pour les abeilles en affectant leur sens de l'orientation, leur mémoire et le métabolisme de leur cerveau. Ils affaiblissent également leur système immunitaire.

La pollution de l'air interfère avec la capacité des abeilles à trouver ou retrouver leur nourriture. Les odeurs et les parfums qui circulaient en 1800 dans un rayon de plus de 800 mètres ne vont plus aujourd'hui qu'à 200 mètres.

Les changements climatiques sont une autre cause de l’instinction massive des abeilles. Nous sommes les grands responsables de ce qui arrive en ce moment avec notre style de vie. Il est grand temps d’y apporter des changements. Pas demain, pas la semaine prochaine. Maintenant et c'est URGENT. Acheter Bio. N’achetez plus de produit génétiquement modifié. Le numéro sur l'étiquette des fruits et des légumes que vous achetez doit commencer par le chiffre 9. C'est la certitude que vos aliments ne sont pas modifiés génétiquement. Recherchez les produits arborant ce logo

Ce site internet est particulièrement intéressant : http://www.nongmoproject.org/find-non-gmo/search-participating-products/

L'éléphant d'Afrique est l'un des animaux les plus majestueux du monde. Ces doux géants sont parmi les créatures les plus émotionnels et intelligents sur la planète, et pourtant, ils sont rarement traités avec le respect et la protection qu'ils méritent.

Tragiquement, il est estimé qu'un éléphant est abattu pour ses défenses en ivoire toutes les 15 minutes. Voilà 90 éléphants par jour, perdus pour le plaisir de faire des bibelots frivoles, des bijoux, et des statues. Si ce taux de braconnage continue, certains scientifiques pensent que les éléphants africains seront éteints à l'état sauvage dans les 20 prochaines années.

L'Instinction de l'éléphant représente beaucoup plus que la perte de cette espèce emblématique. Ces animaux incroyables jouent un rôle essentiel dans leur écosystème. Ils sont les «architectes» du paysage. Les éléphants sont responsables du maintien de prairies courtes et à la croissance des arbres. Ils embellissent le paysage africain et le rendent accueillant pour les autres; plus petites créatures et les humains. À bien des égards, si l'éléphant disparaît, les humains seront directement menacés aussi.

Partager ce que vous avez appris sur l'éléphant d'Afrique afin d' inspirer les autres à protéger l'éléphant! Nous avons tous le pouvoir de sauver l'éléphant en mettant un terme au commerce illégal de l'ivoire en refusant d'acheter des articles en ivoire. Lorsque l'achat arrête, arrête le meurtre – aucun bijou ne vaut la perte d'un éléphant.

Merci.

  • L’effet de serre est causé principalement par trois gaz : le dioxyde de carbone, le méthane (72 fois plus puissant que le CO2), et l’oxyde d’azote (300 fois plus puissant que le CO2). La production de nourriture animale génère 18% de gaz à effets de serre mesurés en équivalents CO2… ce qui représente plus que tous les moyens de transports du monde entier (aériens, maritime et terrestres confondus = 13,5 %).
  •  
  • La production d’un kilo de viande de boeuf produit autant d’effet de serre que si vous rouliez avec votre voiture sur 250 kms.
  • La production d’un kilo de porc produit autant d’effet de serre que si vous rouliez avec votre voiture sur 30 kms.
  • La production d’un kilo de pommes de terre ou de blé produit autant d’effet de serre que si vous faisiez un créneau en vous garant.

L’élevage du bétail produit 115 millions de tonnes de méthane chaque année. L’effet est d’autant plus désastreux que l’on sait qu’une molécule de méthane est 25 fois plus puissante en terme d’effet de serre qu’une molécule de dioxyde de carbone. [sur une période de 100 ans.

Le méthane est responsable pour la moitié du réchauffement climatique à cause humaine. Le principal émetteur de méthane est l’agriculture. 85 % du méthane émis par l’agriculture provient de la digestion des animaux d’élevage. Et les 15 autres % proviennent des émanations des déchets (excréments) de ces mêmes animaux.

Une surface de forêt tropicale de la taille de 7 terrains de football est détruite chaque minute pour faire paître du bétail. C'est inquiétant !

Diminuez votre consommation de produits provenant des animaux contribue a stopper les changements climatiques.Pensez-y !

De tous les spécimens de son espèce, l’aigle à la plus longue vie. Il peut vivre  jusqu’à 70 ans. Mais pour atteindre cet âge, il doit prendre une difficile décision vers l’âge de 40 ans soit de mourir ou de passer par un processus douloureux de changement qui durera 150 jours.

Puisque ses serres devenues trop flexibles ne peuvent plus saisir ses proies donc sa nourriture, que son long bec pointu devient trop coudé et que ses ailes devenues trop lourdes rendent son vol difficile, il doit débuter un processus de changement pour rester en vie.

Ce processus exige que l’aigle vole jusqu'à son nid. Là, il va frotter et frapper son bec contre une roche jusqu’à ce qu’elle le brise. Il attendra la repousse d’une corne neuve et rigide qui formera un nouveau bec.

Ensuite, il arrachera ses serres pour quelles repoussent plus fortes. Puis, l’aigle commencera à plumer ses plumes âgées pour que de nouvelles plus légères et plus souples repoussent. Après ces cinq mois de douloureuse patience, l’aigle prendra son vol et vivra encore de belles années.

Pourquoi le changement est-il nécessaire pour nous aussi? Pour survivre tout comme l’aigle. Changer notre mode de vie et nos habitudes alimentaires est un processus parfois difficile mais essentiel à la survie de notre planète. 

Bien que la vitesse d’extinction des espèces varie selon les sources, la plupart des scientifiques sont d’accord pour dire que les espèces vivant sur terre disparaissent à un rythme alarmant. 

Selon l’Institut des Ressources Mondiales, 100 espèces disparaissent chaque jour en raison de la déforestation. Ce chiffre monte jusqu’à 246 espèces par jour selon d’autres sources.

Environ 5 à 10 % des espèces vivant dans les forêts tropicales disparaîtront tous les 10 ans à partir d’aujourd’hui. Les niveaux d’extinctions d’espèces que l’on observe de nos jours sont similaires à ceux des 5 grandes extinctions de masse de l’histoire du monde.

Des quantités gigantesques de fertiliseurs, pesticides et de lisiers s’écoulent dans le Mississippi jusqu’au Golfe du Mexique. Le contenu hautement nutritif de ces déchets entraîne une réaction en chaîne qui aboutit à la reproduction de micro-organismes qui enlèvent tout l’oxygène du fond des océans. Les animaux vivant là doivent alors migrer ou mourir d’hypoxie. Les scientifiques ont appelé ces zones "ZONES MORTES". La zone morte du Golfe du Mexique en 1997 couvrait une surface grande comme Hawaï.

L’industrie de la viande est la 1ère cause de l’acidification de nos océans qui détruit le corail, 1er maillon d’une longue chaîne alimentaire marine. L’industrie de la viande est la 1ère cause de déforestation. Des forêts qui sont le lieu de la plus grande biodiversité sur la planète.

Et les animaux sont beaucoup plus mignons quand ils sont vivants.

 

Il y a 60 ans, un petit nombre de scientifiques déclaraient que le tabac était mauvais pour la santé et la cause de nombreuses maladies. A cette époque les médecins conseillaient la cigarette à leurs patients stressés, et les médias n’avaient aucune idée de ses dangers.

Il y a 20 ans, des scientifiques, chercheurs et instituts de recherches parlaient d’une menace qui pesait sur la Terre révélant que des gaz émis par les activités humaines étaient en train de réchauffer la planète et pourraient avoir de graves conséquences. Quiconque les entendait ne prenait pas vraiment au sérieux l’urgence de la situation…

Aujourd’hui, des scientifiques et organisations internationales déclarent la consommation de viande comme la principale menace à la survie de la planète….

Si on arrête de consommer des produits d’origine animale,
• on réduit la destruction des forêts tropicales de 70 %
• on sauve 923 millions de vies qui crient famine 

• on résout une grande partie du réchauffement climatique,
• on sauve la planète de la plupart catastrophes naturelles 

• on évite la naissance et la propagation d’épidémies
• on résout les problèmes de pénuries d’eau

• on met fin à la pollution des nappes phréatiques, des rivières et des océans

• on met fin à l’extinction de milliers d’espèces animales sauvages

• on met fin à l’acidification des océans qui tue le corail et la vie marine…

Pour en savoir plus, je vous invite à visiter le site suivant : http://www.vegplanete.com

"Rien ne peut être aussi bénéfique à la santé humaine et augmenter les chances de survie de la vie sur terre

que d'opter pour une diète végétarienne". Albert Einstein.

On économise plus d’eau en ne mangeant pas 500 g de boeuf qu’en ne se douchant pas pendant 6 mois !!!! Si vous prenez une douche par jour, chaque jour pendant 7 minutes pendant un an (avec un débit d’eau de 7,5 litres par minute), vous utilisez 19400 litres d’eau. La Fondation pour L’Education à l’Eau a calculé que 450 g de boeuf produit aura nécessité 9300 litres d’eau

De plus en plus de gens dans le monde prennent conscience de leur propre responsabilité par rapport à la préservation de la nature et de l'environnement, et essaient de contribuer  à la réduction de la pollution, de l'effet de serre, du réchauffement climatique, du gaspillage de l'eau, etc.. en utilisant des produits bio, en recyclant etc…

Cependant, il y a un autre geste que l'on peut faire pour la planète, et qui est beaucoup plus efficace pour l'environnement que tous ces gestes combinés… Et c'est simplement de diminuer et même  arrêter complètement la consommation de produits dérivés des animaux.

Il faut savoir que l'industrie de la viande est l'un des principaux responsables du réchauffement climatique, et qu'elle produit plus de gaz à effet de serre que tous les camions, voitures, avions et bateaux du monde réunit !!

Les animaux d'élevage produisent environ 130 fois plus d'excréments que les humains. Les Nations Unies ont publié un rapport sur l'agriculture animale, et ont constaté que le secteur de l'élevage produit plus de gaz à effet de serre que tout autre secteur, y compris le transport.

L'eau potable est gaspillée par la production d'animaux d'élevage. Par exemple, si pendant une seule journée une personne choisit de passer d'une alimentation standard (omnivore) à une alimentation végétalienne, cette personne consommerait 5.400 litres d'eau de moins ce jour-là, soit l'équivalent d'une bonne centaine de douches économisées en une seule journée Imaginez !

L'élevage est aussi le principal responsable de la déforestation dans le monde . Au Costa Rica par exemple, 80% des forêts vierges ont disparu pour laisser place à de l'élevage de bovins ou à la culture de grains pour le bétail. Et les principaux propriétaires sont. des grands du fast food!

La forêt amazonienne c’est six millions de kilomètres carrés, elle est de loin la plus grande zone de forêt primaire tropicale de la planète. Déjà, 800 000 km2 de forêt amazonienne a été détruit ces quarante dernières années. Actuellement, ce chiffre est de 14 000 km2 par an et s’accélère à cause de l’augmentation de la production de viande qui oblige à gagner du terrain sur la forêt.

Pour produire un kilo de viande, il faut 7 kilos de céréales. Pour répondre à cette demande, il faut augmenter la surface des terres cultivées, mais à quel prix ?

Et ce ne sont que quelques exemples. Chaque fois que vous mangez de la viande, vous contribuez directement au réchauffement climatique.

S'abstenir de manger 1 livre de viande par année économise plus d'eau que si vous arrêtiez de vous laver pendant 6 mois. Diminuer ou mieux encore arrêter complètement votre consommation de viande et de produit de la mer participe grandement a sauvé la planète.

Dans cette partie du blogue nous allons tentés de vous aider à changer les choses une étape à la fois. Vous sensibilisez aux grands impacts que vous avez sur l'avenir de notre magnifique planète. Merci d'avoir pris le temps de nous lire.

 

L'Équipe de l'Académie de Massage et d'Orthothérapie