SOLEIL, SOLEIL #6

Texte tiré du cours en nutrition de l’Académie de Massage et d’Orthothérapie

Vous connaissez ce sentiment de bonheur que vous ressentez lorsque vous êtes allongé sur une plage? Ou la façon dont votre humeur s’améliore instantanément lors de cette première douce journée de printemps après un long hiver ? 

Cette disposition est plus qu’une sensation , c’est une réaction chimique. L’exposition au soleil déclenche la libération de sérotonine, une hormone qui favorise les sentiments de bonheur et de bien-être. De cette manière, le soleil fournit non pas un mais deux nutriments importants pour la santé humaine: la joie et la vitamine D.

Saviez-vous qu’une carence en vitamine D est également associée à des problèmes d’humeur comme la dépression?

La vitamine D est appelée vitamine « soleil » parce que notre peau la fabrique lorsque nous sommes exposés aux rayons UVB du soleil. Une exposition de 20 à 30 minutes des avant-bras , des mains  et du visage est suffisante. Un foie et des reins en bonne santé sont nécessaires à la transformation des rayons UVB en vitamine D.

Nous sommes portés à penser que les nuages créent une protection et bloquent les rayons UVB , mais ce n’est pas tout à fait vrai. Ce qu’il faut savoir, c’est que certains types de nuages bloquent une partie de ces rayons, mais que d’autres accentuent leurs effets.

Seuls les gros nuages sombres permettent de totalement filtrer les rayons UVB. À l’inverse, un léger voile d’altitude n’arrêtera que 5 à 10 % des rayons solaires. Ainsi, même si la température et la luminosité déclinent , une couche nuageuse d’altitude moyenne n’empêche que 30 à 70% des rayons de passer. C’est une bonne nouvelle, n’est-ce pas?

Par conséquent, il convient également en hiver de passer beaucoup de temps au soleil ou sous les nuages…..

De plus, les sources alimentaires de vitamine D sont assez rares. Vous la retrouverez dans les champignons crus, les laits de soya, les laits de riz  qui en contiennent grâce à l’ergostérol qui se transforme en vitamine D2.

IMPORTANT À SAVOIR:

Quinze minutes d’exposition au soleil ou sous les nuages par jour suffisent généralement à synthétiser assez de vitamine D. À noter toutefois que plusieurs facteurs influencent sa synthèse par la peau : Les personnes à la peau foncée ont besoin de s’exposer plus longtemps au soleil pour obtenir autant de vitamine D, car la mélanine de la peau est une protection naturelle contre les rayons UVB.

La synthèse de vitamine D par notre organisme diminue avec l’âge.

Les vitres bloquent généralement les UVB, nécessaires à la synthèse de vitamine D.

La crème solaire bloque également l’exposition aux UV.

Il est important de retenir que la vitamine D est une vitamine liposoluble, c’est-à-dire qu’elle a besoin de gras pour être absorbée dans l’intestin de là l’importance de manger de bons gras.

Ces trois conseils peuvent vous aider à optimiser l’apport en vitamine D de votre corps :

Exposez-vous régulièrement au soleil ou sous les nuages en laissant 20 à 25 % de la surface cutanée découverte, surtout entre avril et septembre.

Pas de douche immédiatement après la séance de bronzage. Il vaut mieux attendre entre 4 et 6 heures et ne pas utiliser de gel douche.

Éviter la crème solaire et les lunettes de soleil. Elles empêchent la production de vitamine D.

LA TOXICITÉ

Elle apparait avec la prise de supplément. La vitamine D est la plus toxique des vitamines. La vitamine D, prise en excès, a comme effet l’augmentation excessive du calcium dans le sang; il y a donc calcification excessive des os, des reins, des poumons et du tympan. Chez l’enfant, on remarque un retard de croissance et un retard mental avec la prise excessive de vitamine D.