Saviez-vous que vous êtes seulement 50% humain?

Croyez-le ou non, vous êtes le foyer d’une communauté invisible de 38 000 000 000 de micro-organismes (principalement des bactéries) vivant à l’intérieur de vous et sur vous. En fait il s’agit de votre microbiome. C’est l’autre 50% de notre constitution. Comprendre et connaitre les microbiomes change notre façon de penser à la santé.

99% des bactéries sont sans danger pour nous et, en fait, beaucoup sont essentielles à notre santé. Ces partenaires microbiens sont nos gardiens du monde extérieur. Ils digèrent notre nourriture, régulent l’inflammation, et synthétisent les vitamines, ces métabolites et ces neurotransmetteurs essentiels. De nouvelles découvertes autour de l’axe intestin-cerveau indiquent même que notre flore intestinale peut avoir un impact sur notre humeur, notre appétit, notre comportement et notre *rythme circadien; des fonctions que nous pensions être reléguées au cerveau.

*Le mot circadien provient des termes latins, circā (environ) et dies (journée). Aujourd’hui, le terme est utilisé pour qualifier les évènements biologiques qui ont lieu de façon périodique toutes les 24 heures.

Malheureusement, la vie moderne et nos choix quotidiens comme le régime alimentaire, le stress, l’alcool, le tabac, le sommeil perturbé et  la surutilisation d’antibiotiques et d’antibactériens perturbent notre microbiome et compromettent notre santé au-delà des simples problèmes digestifs.

En plus du régime alimentaire, de l’exercice physique et du mode de vie, les probiotiques (bonnes bactéries) et les prébiotiques (nourriture pour les bonnes bactéries) offrent une approche proactive pour nous garder en santé (y compris nos microbes). Mais naviguer dans l’allée des probiotiques est déroutant. Pour créer un équilibre interne et un rythme soutenu, faites , comme le disait le père de la médecine, Hyppocrate c’est à dire : « Que vos aliments soient vos médicaments ».

Et si ce n’est déjà fait, il est temps de vous familiariser avec ces petits éléments qui constituent votre microbiome, car ils peuvent détenir les clés d’une santé rayonnante et d’un bonheur ultime.

Dans la recherche de la santé optimale, la nourriture est votre alliée numéro un. Et si la nourriture diffuse l’information, les bactéries dans votre intestin sont les premiers messagers à passer le mot. Pourquoi? En plus d’influencer votre digestion, votre immunité, vos niveaux d’énergie, votre équilibre hormonal, votre métabolisme, votre rythme circadien et des milliers d’autres fonctions et réactions dans tout votre corps, votre intestin est intrinsèquement lié au cerveau, aux soins du nerf vague. Ce long faisceau de fibres relie votre cerveau à pratiquement tous vos organes internes et lui permet de communiquer avec votre système nerveux entérique (ENS), qui est le centre de contrôle du tractus gastro-intestinal.

Vous pensez peut-être que votre cerveau envoie tous les signaux, mais il est intéressant de noter que l’intestin parle beaucoup. Les microbes de votre intestin parlent au cerveau en régulant la production de molécules de signalisation, d’hormones et de neurotransmetteurs, y compris la sérotonine. La sérotonine est associée au bonheur, ainsi qu’à des schémas adjacents au bonheur, comme le sommeil et la libido. On rapporte que jusqu’à 95% de la sérotonine se trouve dans le microbiome intestinal, ce qui signifie que le bonheur prend de la place dans votre plexus solaire

Si le bonheur commence dans le ventre, comment mangez-vous votre chemin vers la joie?

La réponse est simple. Inondez votre corps avec des fibres végétales

Vos bactéries intestinales, en particulier celles qui favorisent le bonheur, se développent à partir de fibres insolubles, comme celles que l’on trouve dans les légumes-feuilles (mais aussi dans de nombreux autres aliments d’origine végétale). En plus d’aider à la digestion, des recherches ont montrées que certaines souches bactériennes produisent des neurotransmetteurs spécifiques, tels que la sérotonine susmentionnée, ainsi que de la dopamine et un calmant  le GABA ( Le ­GABA ou acide ­Gamma-Amino ­Butyrique est le neurotransmetteur le plus répandu dans le système nerveux, car il est impliqué dans la diminution de l’activité des neurones. C’est le seul neurotransmetteur qui a pour effet de ralentir et/ou calmer plusieurs voies d’excitation du cerveau, c’est en quelque sorte le frein de notre système nerveux et des fonctions contrôlées par ce dernier.)

Hélas, vous chassez le bonheur avec de la malbouffe , car elle contient du sucre et des matières grasses de qualité médiocre . Ces aliments déshydratants, inflammatoires et sans aucun doute toxiques peuvent entraîner une prolifération de levures, une dysbiose intestinale et une affection appelée fuites intestinales, qui est liée à de nombreux troubles de l’humeur tels que le TDAH, la fatigue chronique, l’anxiété et la dépression.

En mangeant une alimentation variée, colorée et riche en plantes, vous pouvez vous assurer que vous fournissez à vos bactéries intestinales la nourriture dont elles ont besoin pour garder votre corps en bonne santé et votre moral au top.