LES DANGER DE L’AIR « SALE »

Quand vous entendez « air sale » vous imaginez probablement des cheminées de panaches de fumée  grises ou des citadins vêtus de masque facial parcourant les rues étouffées par le smog. C’est assez pour vous donner envie de vous cacher dans votre maison où l’air est limpide. Mais ce n’est pas parce qu’on ne voit pas de « saleté »dans l’air que ce n’est pas là.

Cinq fois plus pollué que l’air extérieur

Selon l’Environment Protection Agency (EPA) des États-Unis, l’air à l’intérieur de nos maisons peut être cinq fois plus pollué que l’air extérieur. Et étant donné que nous passons généralement environ 90% de notre temps à l’intérieur, c’est un sujet de préoccupation important.

Les activités quotidiennes telles que cuisiner sur une cuisinière à gaz, nettoyer vos tapis ou repeindre votre salon peuvent augmenter la quantité de polluants atmosphériques auxquels vous êtes exposé. Parmi ceux-ci figurent les composés organiques volatils, c’est à dire des gaz organiques qui peuvent irriter les yeux, le nez et la gorge et dont certains sont cancérogènes , et des des polluants microscopiques pouvant endommager le cœur et les poumons.

L’impact de la pollution de l’air intérieur sur la santé

Au fil du temps, l’inhalation de contaminants peut contribuer à des problèmes de santé tels que les accidents vasculaires cérébraux, les maladies cardiaques et même le cancer, note l’Organisation mondiale de la santé. Le danger existe toute l’année, mais il peut s’aggraver en été, lorsque l’air humide facilite la croissance des moisissures. La moisissure provoque des problèmes respiratoires (toux, éternuement, respiration sifflante) chez les personnes en bonne santé et peut aggraver les symptômes d’allergie chez ceux qui en souffrent, selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Voici 6 façons de purifier l’air intérieur de votre maison

Ventiler, ventiler, ventiler

Allumez le ventilateur chaque fois que vous cuisinez pour balayer les particules de matière à l’extérieur et non à l’intérieur. Faites-le tourner après la douche pour minimiser l’humidité afin que la moisissure ait moins de chance de s’incruster. Les purificateurs d’air peuvent aussi aider à réduire les squames d’animaux et le pollen des plantes. Et ouvrez vos fenêtres!!!!! 

Garder l’humidité sous contrôle

L’ouverture des fenêtres permet également de disperser les polluants intérieurs, mais si le taux d’humidité est élevé, envisagez de mettre la climatisation en marche pour réduire le niveau d’humidité et la rendre moins accueillante pour les moisissures et les acariens. Maintenez l’humidité en dessous de 50%. Si votre système ne mesure pas l’humidité, vous pouvez acheter un hygromètre numérique dans la plupart des quincailleries pour vérifier les niveaux. N’oubliez donc pas de changer les filtres au moins une fois par mois.

Nettoyer souvent

Passez l’aspirateur sur les tapis au moins une fois par semaine. Lavez la literie, les rideaux régulièrement.  Pensez à utiliser des housses anti-acariens sur les oreillers, ainsi que sur les matelas et les sommiers à ressorts. Et réduire l’encombrement comme les bibelots qui attirent la poussière.  En ce qui concerne les produits de nettoyage, lisez attentivement les étiquettes. Certains produits, peuvent libérer des polluants. Utilisez des huiles essentielles pour nettoyer c’est une bonne façon d’assainir l’air de la maison.

Ouvrez les stores et les rideaux

Selon une étude récente publiée dans la revue Microbiome, les pièces exposées à la lumière du jour ont moins de germes dans la poussière domestique.

Laissez vos chaussures à la porte

Vos chaussures peuvent transporter des pesticides utilisés sur les pelouses. En fait, selon l’Environmental Protection Agency, 80% de notre exposition aux pesticides se produit à l’intérieur à cause des  chaussures……

Diffusez des huiles essentielles

Plusieurs études et analyses ont démontrées que les huiles essentielles ont la propriété de détruire la majorité des bactéries, moisissures, germes et autres microbes qui sont présents dans l’air ambiant de nos maisons, au travail, dans les endroits commerciaux ou publics que nous fréquentons. La méthode la plus courante et la plus pratique pour diffuser des huiles essentielles est la méthode de diffusion à froid à l’aide d‘un diffuseur de type verrerie ou de type nébuliseur/ brumisateur. Voici un lien vers la différence entre ces types de diffuseurs : https://www.orthoacademie.com/les-diffuseurs-dhuiles-essentielles/

Voici une liste (non exhaustive) de quelques huiles qui se prêtent bien à l’assainissement de l’air ambiant de différentes pièces :

  • Huile essentielle de citron,
  • Huile essentielle d’eucalyptus,
  • Huile essentielle de lavande,
  • Huile essentielle de niaouli,
  • Huile essentielle d’orange.

Pour vous procurer nos huiles essentielles de qualités supérieures, visitez notre site internet au www.massoproonline.com