Le jardin de la sorcière

Je vis à la bonne époque puisqu’on m’aurais certainement brulé autrefois, car les femmes herboristes et « guérisseuses » étaient appelées des sorcières !!!!

Considérées comme mystérieuses, ensorceleuses et intrépides, mais aussi dangereuses et malfaisantes, les sorcières marquent l’imaginaire depuis des siècles. Mais au-delà de l’imagerie des potions magiques et des mauvais sorts, qui sont vraiment ces femmes?

Il est temps de s’éloigner de ce cliché de femmes aux chapeaux pointus, nez crochus et volants sur des balais pour faire la connaissance des sorcières modernes et de leurs pouvoirs. De nombreuses femmes et même des hommes réapprennent aujourd’hui les savoirs ancestraux, reprennent contact avec leur intuition et se laissent guider par le cycle des saisons. En fait ils apprennent la magie qui sommeille en eux.

La vraie définition de la « sorcière » est bien simple. Ce sont ces gens qui entretiennent une étroite connexion avec la nature, qui connaissent bien les forces qui les habitent et qui s’inspirent du cycle des saisons. La nature n’est pas seulement leur maison, elle est aussi un reflet de leur propre corps. Puisque c’est au cœur de leur jardin et de la nature que les sorcières puisent leurs ressources, elles en prennent bien soin en retour.

Être sorcière, ce n’est pas posséder des pouvoirs occultes, mais plutôt savoir reconnaître son propre pouvoir. Etre une sorcière c’est aussi être la gardienne de traditions millénaires, qu’elle n’hésite pas à partager et à rendre accessibles.

Si cette définition vous va bien, vous êtes une sorcière….Si cette définition ne vous représente pas encore, l’Académie offre des formations professionnelles qui sauront vous faire découvrir tout le pouvoir que vous avez en vous. 😉