AVANCER

Texte provenant du cours en massothérapie niveau 1 en croissance personnelle

Vous êtes-vous déjà lancé dans un projet avec énergie et confiance, mais tout d’un coup, vous avez abandonné,  Oui?

Pas de panique, vous êtes bel et bien un humain.

J’ai l’impression que c’est quelque chose que nous vivons tous. Et aujourd’hui, je veux vous donner des éléments de réflexion pour que vous puissiez continuer, même quand c’est difficile.

Dernièrement, beaucoup de gens me disent que mon énergie à changée… qu’il y a une étincelle dans mes yeux…….Et c’est vrai parce que j’y travail. Et donc, ça ne me surprend pas d’entendre ces commentaires là. L’une des raisons pour lesquelles je me sens si énergique et si bien est que je tiens mes promesses envers moi-même.

Quand on arrête un projet en cour à cause de toute sorte de raison, c’est parce que personne ne nous enseigne comment fonctionne notre cerveau.

Et c’est pourquoi je veux parler de l’importance de l’image de soi, car elle a un impact sur votre vie, sur votre capacité à garder le cap et à aller jusqu’au bout. L’image que vous avez de vous-même a un rôle capital dans tous les projets et objectifs que vous commencerez. Parce que si vous pensez toujours comme la version de vous-même qui pense qui ne peut pas réussir, la loi de la physique dit simplement que c’est ce qui va arriver. Logique.

Vous allez toujours agir en fonction de ce que vous pensez de vous même. Vous devez « recâbler » votre cerveau pour une nouvelle image de vous-même qui correspond à l’objectif que vous voulez atteindre.

Pour ma part, chaque fois que je me fixe un objectif j’agis toujours comme si j’avais atteint mon but. J’éloigne les pensées que j’ai relié à l’échec ( ce n’est pas toujours facile, mais j’y arrive).

Parce que si je pense que je ne peut pas y arriver et que je me donne toutes les raisons du monde , je vais rencontrer la dissonance cognitive……Parce que mon objectif et la façon dont je me perçois sont intimement liés. Si je doute de moi dès le départ et même en cour de route, les chances que j’y arrive sont maigre.

Quand je me fixe un objectif, j’aime penser à la femme qui a atteint cet objectif, ou si c’est une habitude que je veux commencer à intégrer, j’aime penser aux femmes pour qui cette habitude est acquise; ça me prouve que c’est possible. Je choisis toujours mes actions et mes pensées en fonction de la réussite de cet objectif.

Et , dans le processus, nous rencontrons tous ce que j’appelle le maladroit entre les deux.  Le gênant « entre les deux » est que votre image de vous-même n’a pas encore rattrapé le ou les objectifs que vous avez. Et ce qui se passe, c’est que vous avez beaucoup d’inconfort et beaucoup de croyances limitantes. Et c’est exactement ce que vous devez apprivoiser c’est à dire, les croyances qui disent: «je ne suis pas capable, je ne réussirai pas, ce n’est pas fait pour moi, c’est trop difficile, j’ai pas le temps, je comprends rien…… et je suis certaine que vous pouvez en ajouter, n’est-ce pas?

Ce qui se passe vraiment dans ces moments de découragement, c’est qu’il y a comme une bataille interne entre la personne que vous étiez et celle que vous voulez devenir. Ça me fait penser à l’histoire des deux loups qui vivent en chacun de nous; le méchant loup et le bon loup. Un petit garçon demande à son grand-père lequel survit et le grand-père lui répond : « Celui que tu nourris »

Il faut donc nourrir la personne que vous voulez devenir . Et comment la nourrir? En pensant comme elle. En pratiquant à se sentir comme elle. En agissant et en faisant les choses qu’elle ferait. Si vous nourrissez la personne qui doute et qui se sous-estime , c’est elle qui survivra….

Et si vous ne voyez pas les résultats arriver immédiatement, si vous ne voyez pas la perte de poids ou l’augmentation de revenu ou l’homme de votre vie arriver sur le pas de la porte, n’abandonnez pas. Vous devez continuer peu importe ce qui se passe en dehors de vous, peu importe si vous n’obtenez  pas les résultats, peu importe si quelqu’un est en colère contre vous, peu importe ce qui se passe dans le monde. Réussir et réaliser ses objectifs prend du temps.

Dans mes moments de découragement (j’en ai aussi) je me dis toujours : enfile tes culottes de grande fille et continue à avancer jusqu’au jour ou tu seras fière de toi. J’aime me sentir fier de moi. Je pense que c’est l’un des meilleurs sentiment au monde.

Faites en sorte que le résultat que vous souhaitez obtenir soit une priorité.

Et quand vous aurez des jours difficile et que vous rencontrerez des obstacles, décidez d’avance de ce que ça veut dire. Vous pouvez penser que c’est un échec, que vous n’y arriverez jamais, que cela ne fonctionnera  pas, etc .… ou vous pouvez décider que ça fait partie du processus d’apprentissage . C’est vous qui décidez ce que vous voulez penser.

Quand ça m’arrive, je me dis: relève-toi, ca fait partie du processus. Le succès s’est construit sur une montagne d’échecs. Continue.

Vous avez le pouvoir de décidez comment vous agirez face aux nombreux  revers ou obstacles que vous rencontrerez sur le chemin de votre réussite afin que ça  vous incite à continuer d’avancer.

Tout dans la vie est une question d’énergie, mes amis. Quelle énergie allez-vous mettre dans vos projets? Quelle énergie allez-vous nourrir?